A bras le corps, édition Polyglotte, 2004 (extraits)

La lune se dénude

Et les hurlements de tes yeux me rattrapent

[...]

Nous sommes la tribu des immobiles

Entr'aperçus dans les rues bleues.

La vie nous a figés

Sur les grandes places.

Méfiez-vous de nos yeux fixes.

La pluie de sang tombe doucement.

 [...]

envoutement de la musique

souvenir de la transe

terrible

perdu dans l'espace

bataille féroce

le long d'heures absurde

rongé par le mal

[...]

J'ai parcouru la ville de bout en bout.

Je cherchais l'étincelle.

Je cherchais le rêve éveillé.

[...]

Toutes les horloges indiquent

Que c'est l'heure maintenant.

Montre le chemin à l'aveugle

Glissons-nous dans la lumière chaude

Rejoins-moi sur la route,

L'inconnu nous attend.

Pénétrons dans le secret des jours.

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×