chaque jour

chaque jour nous nous remplissons d'images, de mots, de nourriture, de notes,

lorsque la nuit nous arrache au sommeil, par un oeil enfin lucide

nous contemplons les ruines

dans le silence enténébré, parcouru d'électricité, nerfs à vif, veines gonflées sous la peau translucide,

nous devenons le temps qui passe,

clic cloc des pendules

jusqu' à ce que d'un simple battement de paupières, nous lachions prise, sauvés pour cette fois

la réalité est. décédée. Nous naîtrons bientôt à demain. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×